OUVERTURE DE LA D2 AVEC LA RECEPTION DU FAVORI DIJON

2 septembre 2011 - 22:52

Amiens Montières n'a pas envie de jouer le maintien sur http://www.footofeminin.fr
Amiens Montières sera-t-il à la fête ? (photo S Duret)
Amiens Montières sera-t-il à la fête ? (photo S Duret)
Amiens Montières est l'un des derniers clubs à avoir repris mais il avait une excellente raison. Magali Contant, la coach, a accouché au début du mois d'août, et les filles n'ont repris l'entraînement que le 18 août avant de partir en stage du côté Sainte-Valéry pendant trois jours avec un groupe quasiment au complet. Mais même si la reprise fut tardive, les Amiénoises ont « très bien suivi » le programme individuel de reprise et ont un groupe beaucoup plus étoffé (près de huit arrivées ou retour). Une bonne nouvelle surtout que la saison va être compliqué pour le promu mais ce dernier est ambitieux : « On n'est pas là pour faire de la figuration, on va essayer de tirer notre épingle du jeu. On veut montrer que l'on est présente. On ne ne vise pas les trois premières places mais un milieu de tableau serait intéressant. Jouer le maintien serait se mettre en difficulté », avoue Magali Contant. « Il y a des équipes meilleures que nous mais ce n'est pas pour cela que l'on devra avoir le trouillomètre à zéro, un match c'est 14 contre 14 après ça se jouera au mental. »
Amiens qui compte dans ses rangs cinq filles qui ont connu la D2 ou la D2 mise beaucoup sur ces dernières pour « pousser » les jeunes. Des jeunes qui devront se montrer performantes d'entrée car le menu des trois premières journées est vraiment copieux : Dijon, Le Mans puis Arras en dessert. « On démarre fort mais je préfère les affronter tout de suite plutôt que dans trois mois. »
Du côté de l'adversaire du jour:

Dijon, la valeur sûre

Dijon a repris le 2 août (photo club)
Dijon a repris le 2 août (photo club)
Dauphin de Vendenheim la saison dernière, Dijon, qui a repris le 2 août, sera l'un des sérieux prétendants. Surtout que le club n'a pas connu de gros problèmes dans sa préparation « même s'il a fallu composer avec les vacances », souffle David Linarès, le coach. Si Dijon n'a perdu qu'un élément, Julia Paulin, pour cause de maternité, le club de Côte d'Or s'est renforcé avec six nouvelles joueuses dont trois de Besançon : « Compte tenu des moyens qu'il faut pour recruter des joueuses du niveau supérieur, on s'est donc tourné vers de jeunes joueuses en devenir ».
Le coach dijonnais se montre très prudent quant à une éventuelle montée cette année : « Ce n'est pas parce que l'on a recruté que l'on va monter. Ce serait réducteur de dire ça même si on a un effectif plus complet. » Défaits notamment 3-0 face à Yzeure en match amical au tournoi de Claix (0-0 contre Flacé, défaite 2-0 contre Claix et 1-1 contre La Véore), David Linarès et Dijon savent qu'il leur reste du chemin à faire. Et l'ancien pro se méfie énormément des autres formations du groupe A : « On serait content de monter mais il y a des équipes mieux armées que nous comme Arras, Le Mans ou Gravelines qui s'est bien renforcée. Ce sont des formations qui nous ont posés beaucoup de problèmes l'an dernier. On a toujours eu de la réussite contre ces équipes.»
Alors que faire pour rester dans le haut du tableau cette année ? Copier Vendenheim par exemple : « Il faut savoir se remettre en question. On l'a vu avec Vendenheim qui a fait un parcours exceptionnel. On ne peut pas se permettre de se reposer sur une bonne performance car après ce sera difficile. » Et ce premier bon résultat est attendu dès dimanche à Amiens-Montières, promu.


Voir également

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 5 Dirigeants
  • 3 Entraîneurs
  • 7 Joueurs
  • 6 Supporters
+